Stockage, réseau, calcul : pourquoi gérer ses services de cloud avec Microsoft Azure ?

14 Déc 2020 | Divers

Les besoins en infrastructure informatique sont croissants. De plus en plus d’organisations optent pour une externalisation du matériel nécessaire à celle-ci. Cela passe souvent par une phase hybride où tout n’est pas externalisé, de manière à valider cette « migration » par étapes.

Pour parvenir à cet objectif, il y a deux principales possibilités :

  • Le cloud privé : hébergement de votre matériel dans un datacenter ou location de celui-ci (par exemple avec OVH)
  • Le cloud public : utiliser des services de cloud. Dans ce cas, le matériel physique n’est plus accessible directement mais vous gérez des services « virtuels ».

Sur ce marché, il existe de grands éditeurs tels que : Amazon, Google, IBM, Oracle… et bien sûr Microsoft avec sa solution Azure. Si AWS est actuellement le leader en parts de marché, Microsoft Azure, le suit de très près !

Notre expert Bruno DUBOIS vous livre ici 5 raisons pour lesquelles vous devriez avoir recours à Microsoft Azure pour vos besoins en stockage, réseau et calculs. Bonne lecture !

Raison n°1 : La haute disponibilité des données

Microsoft Azure a un très grand nombre de centres de données (appelés « régions ») situés à travers le monde. Deux d’entre eux sont situés en France, à Paris et Marseille. Ceci garantit une plus grande redondance, ce qui permet aux entreprises de migrer plus facilement leurs données et applications là où elles le souhaitent. Cette globalité de la plateforme cloud Microsoft permet d’offrir un SLA de 99,95% !

Raison n°2 : La maturité des modèles IaaS, PaaS et SaaS

L’hébergement Microsoft Azure offre une combinaison attrayante de services IaaS et PaaS. Grâce à cela, les entreprises peuvent déployer des infrastructures de machines virtuelles (IaaS) ou des piles d’applications complètes (PaaS) dans un environnement cloud.

Le modèles IaaS d’Azure permet aux équipes IT d’accéder, de surveiller et de gérer l’infrastructure du centre de données distant.

Le modèle PaaS fournit un cadre aux développeurs pour développer, tester et déployer rapidement des applications dans une méthodologie DevOps. Ceci grâce à des services tels que Containers, Kubernetes, Web App

Le modèle SaaS est aujourd’hui largement exploité au travers du service Microsoft 365. Mais il y en a d’autres, tels que : Dynamics, Teams, ou bien encore Azure Active Directory (service d’identité global qui s’intègre parfaitement avec Windows Server Active Directory).

Raison n°3 : De grandes possibilités d’hybridation

Azure facilite la mobilité et une plateforme cohérente et fiable entre l’infrastructure sur site et le cloud public. Azure fournit une large gamme de connexions hybrides, notamment des réseaux privés virtuels (VPN), des caches, de la synchronisation de serveurs de fichiers, des réseaux de distribution de contenu (CDN) et des connexions ExpressRoute (connexion MPLS directe avec le réseau Microsoft Azure) pour améliorer les performances.

Bonne raison n°4 : Des services d’Intelligence Artificielle

Azure facilite les services de données SQL et NoSQL ainsi que la prise en charge intégrée pour le Machine Learning et le Deep Learning. Cela permet de découvrir des informations cachées pour améliorer les processus métier et la prise de décision. Azure offre, entre autres, des fonctionnalités de Blockchain en tant que service (BaaS)d’apprentissage automatiquede robots et d’API cognitives.

Bonne raison n°5 : Une évolution de l’offre permanente

Depuis sa création, Azure fait croître son offre de services en permanence. Au début, il s’agissait simplement de VMs, puis rapidement, des offres PaaS telles que : SQL Database, Web App, CDN, Traffic Manager, HPC cluster… ont fait leur apparition.

Les tarifs, quant à eux, sont souvent revus à la baisse du fait d’une plus grande mutualisation des ressources matérielles. Plusieurs manières de facturer sont disponibles, entre autres : paiement à l’utilisation (pay-as-you-go) et prépaiement sur une durée.

Récemment, de nouveaux services ont été proposés, centrés autour du stockage : NoSQL, Business Intelligence, et Intelligence Artificielle.

En conclusion

Le cloud de Microsoft fournit une très grande quantité de services différents qui permettent de résoudre un grand nombre de mises en œuvre d’infrastructures, tout ceci clé en main avec des outils d’administration fiables et multiplateformes.

Si chaque mise œuvre peut être résolue par une solution IaaS dans Azure (qu’il faut gérer de A à Z), pensez à regarder également du côté des offres PaaS et SaaS. Comparez les coûts en incluant les durées d’exploitation par les équipes IT.

Bruno Dubois

Bruno DUBOIS, notre expert en cloud Azure

Formateur et consultant depuis 20 ans chez ENI Service, dans les domaines de l’IT, des bases de données et du réseau, Bruno DUBOIS s’est impliqué dans le Cloud Microsoft Azure depuis 2014.

Il a pu ainsi voir cette offre évoluer, la trouvant chaque fois de plus en plus attractive, en termes de services proposés, de simplicité de déploiement et d’exploitation. Avec une expérience également en tant que développeur, il est aussi particulièrement séduit par toutes les possibilités de mise en œuvre de plateforme DevOps dans Azure.

Selon lui, Microsoft Azure est la plateforme Cloud particulièrement adaptée aux besoins actuels, car elle offre une intégration optimale avec Microsoft 365 qui est un point d’entrée dans Azure.

Et consultez les livres des Editions ENI :

Microsoft Azure - Administration

Microsoft Azure, Gérez votre Système d’Information dans le Cloud
(4e édition)

Microsoft 365 - Administration de la sécurité

Azure Active Directory, Gestion des identités hybrides
(concepts et mise en œuvre)